Un travail centré sur l’humain

Entre facétie et disgrâce, introspection et euphorie, l’humain se trouve déformé, dupliqué dans une vision cauchemardesque ou en filiation. Des « Jolis Mômes » à l’enchainement des « Liens », en passant par les ronflements oniriques dans l’antichambre de mes « Nightmare », mes humains vivent, se brassent et s’échappent pour mieux se refondre. Mémoire et liberté interagissent et façonnent un nouvel édifice.

En voir plus
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now